Insectes nuisibles courants des légumes 

Vous n'êtes pas seul(e) à avoir hâte de vous régaler des produits de votre potager. Les insectes aussi ont l'œil sur votre banquet comestible. Pour les déjouer, vous devez d'abord connaître vos ennemis, y compris les signes témoins de l'activité d'insectes dans le jardin.

Le meilleur moment pour détecter les problèmes est lorsque vous vous occupez de vos plants. Vous ne savez pas trop quoi rechercher? Ce guide sur les insectes courants des légumes rehaussera votre savoir-faire.

Limaces et escargots

Ces ravageurs visqueux visent votre potager pour assouvir leur appétit vorace. Ils ne lèvent pas le nez sur le menu; pratiquement n'importe quelle plante fait leur affaire. Au printemps, ils détruisent sur-le-champ les semis de laitue et tondent les pousses de carottes et de betteraves.

Plus tard au cours de la saison, ces mâcheurs invétérés laissent d'étroites traces sur les fruits, comme les fraises, les tomates et les aubergines. Le tuteurage des tomates met ces fruits hors d'atteinte des limaces affamées. Ces insectes se nourrissent la nuit ou par temps nuageux. Si vous soupçonnez la présence de limaces, sortez dehors après la tombée du jour pour inspecter vos plants  à l'aide d'une lampe de poche.

Autres signes de la présence de limaces et d'escargots : des semis qui disparaissent; des feuilles à demi-mangées; des traces sur les fruits en phase de maturation

Pucerons

Ces insectes suceurs font leur apparition tôt en saison, bien avant votre première récolte. Les pucerons sont de petits insectes de forme ovale, de couleur vert pâle, noire ou rosâtre. Ils se reproduisent rapidement : vos semis ont l'air intact un jour et, le lendemain, les tiges semblent en être couvertes. Règle générale, les pucerons préfèrent les nouvelles pousses des plants et les semis. Ces ravageurs s'attaquent à pratiquement n'importe quelle culture, favorisant ainsi l'égalité des chances.

Les pucerons sucent le jus des nouvelles pousses, nouveaux bourgeons et nouvelles feuilles. Ils produisent du miellat, une substance collante où la moisissure noire va s'y coller et qui attire les fourmis. Si vous avez raté des colonies de pucerons le long de nouvelles pousses, vous pourrez y remarquer de la moisissure noire ou des fourmis qui montent et descendent.

Autres signes de la présence de pucerons : des feuilles recourbées, rabougries ou cloquées; des feuilles tournant au jaune qui tombent des tiges

Les arpenteuses et les vers du chou

Les arpenteuses et les vers du chou, deux insectes ressemblant à des chenilles, infestent les cultures de brassicacées, dont le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou-fleur et le chou pommé. Les arpenteuses se distinguent par l'arc dorsal qu'ils forment en se déplaçant. Ces deux vers sont de couleur verte.

Les vers mâchent le bord des feuilles et les trous lacérés des feuilles. Ils se cachent sous les feuilles et à l'intérieur des pommes en développement ou des points de croissance des plants.

Autres signes de la présence de vers et d'arpenteuses du chou : de petits papillons blancs qui flottent autour des plants (ces papillons pondent des œufs qui deviennent des vers); de petits amas noirs de chiures (excréments) sur les feuilles qui s'élargiront à mesure que les vers grossissent

Coccinelles mexicaines des haricots

Les haricots sont la culture de choix de ces insectes mâcheurs. De taille et de forme semblables à celles des coccinelles, les coccinelles mexicaines des haricots se distinguent par leur couleur cuivrée tachetée de points noirs. Les jeunes n'ont pas ces tachetures.

Les larves possèdent des corps mous d'apparence épineuse. On les retrouve sous les feuilles, mâchouillant les feuilles et les gousses d'haricots. En période d'alimentation intense, les feuilles se transforment en squelettes. Seules les veines demeurent intactes; les espaces entre elles s'assèchent, tournent au brun et tombent.

Autres signes de la présence des coccinelles mexicaines des haricots : des amas d'œufs jaunes oblongs nichés sous les feuilles; de petits trous dans les feuilles (au début des dommages); des trous dans les gousses de haricots en phase de maturation.

Sphinx de la tomate

Malgré sa grande taille (jusqu'à 13 cm/5 po de longueur), il est facile de rater la présence de ce ver dans le carré de tomates. Ces vers verts se distinguent par les stries blanches et les taches en forme d'œil sur leur corps, ainsi que leur queue rouge ou noire. Ils se nourrissent principalement sur les feuilles des plants de tomates, mais ils ne dédaignent pas d'autres cultures de la famille des tomates, notamment les aubergines et les pommes de terre.

Les vers se cachent sous les feuilles pendant le jour, et en sortent à la brunante ou par temps nuageux pour se nourrir. Des feuilles complètes disparaissent du jour au lendemain et, à mesure que les vers deviennent adultes, ils consomment aussi les tomates en phase de maturation.

Autres signes de la présence de sphinx de la tomate : des sphinx colibris, parents de ce ver (si vous observez ces papillons volant à proximité de vos tomates, inspectez fréquemment vos plants pour détecter la présence de vers); de petits amas noirs de chiures (excréments) sur les feuilles qui s'élargiront à mesure que les vers grossissent

Nouvelles

3.230.119.106